L’INSÉCURITÉ ET LA PRODUCTION DU MANIOC EN CENTRAFRIQUE

Dr Simon Narcisse SAKAMA,
Enseignant-Chercheur
Département d’Anthropologie
Université de Bangui
simnarcy@gmail.com/ sim_sakama@yahoo.fr

RESUME
Cet article propose une analyse des facteurs sociopolitiques qui influencent la production du manioc, notamment l’insécurité dans laquelle vivent les paysans centrafricains en contexte d’anomie, où les institutions républicaines sont fragilisées par la présence des groupes armés qui terrorisent, violent, volent et pillent sur toute l’étendue du territoire. L’étude porte sur les dynamiques de l’insécurité due aux conflits militaro-politiques qui ont conduit à l’insécurité alimentaire et la faible production du manioc dans le pays. La banalisation de ce phénomène par les autorités politiques et autres acteurs de la société, est pour nous un objet de savoir anthropologique d’une portée heuristique indéniable. A travers cela, les nouvelles formes de sociabilité naissent et se développent ainsi que les stratégies de résilience, de survie en temps de crise, les modifications des itinéraires techniques de production et les processus de changement social. En partant des enquêtes de terrain auprès des producteurs de manioc dans la commune de Pissa, notre démarche se fonde sur des questionnements visant à comprendre les effets de l’insécurité sur la production du manioc, et la demande alimentaire urbaine ainsi que les rapports sociaux de production agricole qui se reconstruisent et s’adaptent en contexte de conflit.
Mots clé : Insécurité, production du manioc, conflit
ABSTRACT
This article proposes an analysis of the socio-political factors that influence cassava production, particularly the insecurity in which Central African farmers live in a context of anomie where republican institutions are weakened by the presence of armed groups that terrorize, rape, steal and loot throughout the territory. The study focuses on the dynamics of insecurity due to military-political conflicts that led to food insecurity and low cassava production in the country. The trivialization of this phenomenon by political authorities and other actors in society is for us an object of anthropological knowledge of undeniable heuristic significance. Through this, new forms of sociability are born and develop as well as strategies of resilience, survival in times of crisis, changes in technical production routes and processes of social change. Based on field surveys of cassava growers in the municipality of Pissa, our approach is based on questions aimed at understanding the effects of insecurity on cassava production and urban food demand as well as social relations of production that rebuild and adapt in a context of conflict.

Keywords : insecurity, production of manioc, conflict.

Si cet article vous intéresse, vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant ici!