Georgette Florence Koyt Déballé: la Simone de Beauvoir centrafricaine

Georgette Florence Koyt Déballé: la Simone de Beauvoir centrafricaine
Conférence publique donnée à l’Alliance française de Bangui, le 11 avril 2016, par Dr Jean-Claude Azoumaye, Maître de conférences à l’Université de Bangui.
Conférence publique donnée à l’Alliance française de Bangui, le 11 avril 2016, par Dr Jean-Claude Azoumaye, Maître de conférences à l’Université de Bangui.
Résumé :
Les femmes écrivaines tiennent une place importante dans la pensée et la littérature de chaque époque voire de chaque pays. Au XIXe siècle par exemple, George Sand devient le symbole de la femme émancipée en raison de la dénonciation de la prison du mariage dans ses romans. Au XXe siècle, Simone de Beauvoir donne une armature théorique aux revendications féminines dans son célèbre ouvrage Le Deuxième Sexe (1949). En Centrafrique, parmi les nombreuses voix qui s’élèvent pour promouvoir le concept Genre figure Georgette Florence Koyt Déballé, plume émergente de la littérature centrafricaine, qui est entrain de marquer la pensée et la littérature de son pays de la même manière. Voici ce qu’elle dit le 25 mai 2015 lors d’une conférence :
Depuis longtemps, j’ai l’habitude de créer des histoires. Un jour j’ai commencé à réfléchir à ce que je deviendrais dans la vie. Je me suis dit, pourquoi je garde ces histoires ? J’ai alors commencé à compiler ces histoires en collection des nouvelles sur les destructions faites par le comportement sexuel. Lorsqu’on voit le comportement sexuel des gens, le comportement débridé fait des ravages dans la vie des gens, des victimes, des familles et on n’en parle pas. Les femmes et filles violentées et violées sont traumatisées à vie. Personne ne les soigne, personne ne les protège…

D’où problème posé aujourd’hui : et si Georgette Florence Koyt Déballé était Simone de Beauvoir de la littérature et la pensée centrafricaines ? Mais qui sont-elles ces femmes ?
Vous pouvez télécharger le diaporama sur le lien suivant: télécharger