TWAIN’S, WRIGHT’S AND MORRISON’S POLITICS OF RESISTANCE

Jean Bruno TOZAÏ, Ph. D
jbtozai@yahoo.fr/tozaïjb@gmail.com
Jeannot DJASSENE,
djassene.jeannot44@yahoo.com/
Enseignants Chercheurs
Département de Lettres Anglaises
UNIVERSITÉ DE BANGUI

ABSTRACT
This article seeks to discuss Twain’s, Wright’s and Morrison’s lives and their works. It equally focuses on their narrative strategies and politics of resistance. This study is made up of two parts. The first one seeks to discuss the authors’ works and life experiences, while the second part focuses on their narrative strategies and politics of resistance. It also examines the African-American identity. The relevance of this section lies in the fact that the works selected can be better understood when some considerations about the lives of Twain, Wright and Morrison are taken into account. The circumstances under which they lived consciously or unconsciously shaped their view of life and literary thought. In this light, we refer to Tennessee Williams, who in the Afterword to Camino Real: Where I Live (1973) says that a poet’s life lies in his/her works and his/her works are the reflection of his/her life (68-69).
Keywords: Racial discrimination, Human Rights.
RESUME
Cet article examine par un débat la vie et les œuvres de Twain, Wright et Morrison. Il met également l’accent sur leurs stratégies de narration et leur politique de résistance. Cette étude est composée de deux parties. La première aborde l’expérience de vie et les œuvres des auteurs en question. La deuxième examine également l’identité de l’Afro-Américain. La pertinence de cette réflexion s’explique par le fait que les œuvres sélectionnées peuvent être mieux comprises à la seule condition que les expériences de vie de Twain, Wright et Morrison soient prises en considération. Les circonstances dans lesquelles ils expérimentent leur vie de façon consciente ou inconsciente construisent leur pensée littéraire. Dans cette optique, Williams Tennessee dans son œuvre intitulée : The Afterword Real : to Camino Real : Where I Live (1973) dit : « la vie d’un poète est le reflet de ses œuvres et ses œuvres constituent les reflets de ses expériences vécues » (68-69).
Mots clés : Discrimination raciale, Droits de l’Homme.

If this article is interesting for you,please download free here!

COMMENTS